Mercure galant

Document, monument, le Mercure galant (1672-1710), conçu comme une histoire officielle du règne de Louis XIV, orienté par son rôle politique, par sa vocation galante et par la mise en texte des événements, s’impose pourtant aussi comme une source majeure pour l’histoire de la vie artistique, et un poste d’observation privilégié de l’émergence de la critique des lettres et des arts en France. Le programme scientifique programme scientifique, fondé en 2002, vise à produire des éditions numériques du périodique et des thesauri interopérables, et à mener une réflexion scientifique, collective et pluridisciplinaire, tant sur le périodique lui-même que sur l’apport de cette expérience de recherche aux humanités numériques.

L’édition

L’OBVIL accueille l’édition numérique des articles relatifs à la musique, à la vie musicale, au théâtre et à la critique littéraire, soit un total de près de 500 articles (environ 35.000.000 car.) Elle sera prochainement enrichie par la publication des gravures littéraires et des airs publiés dans le périodique.

La base de données

L’originalité de cette édition est d’être conçue comme une base de données documentaire. Les textes et les images publiés en ligne donnent lieu à une multi-indexation qui recense
– les noms de personnes*
– les institutions, corporations et sociétés*
– les lieux *
– les notions (mots-clefs).
– les titres d’œuvres,
– les dates,

S’y ajoutent, pour les images et la musique notée, les auteurs (y compris compositeurs, dessinateurs, graveurs), les effectifs musicaux, les tessitures vocales, la tonalité et la forme des airs.

* Les thesauri des noms (4893 descripteurs), des institutions (2102), corporations (436) et sociétés, et celui des lieux (3862 lieux identifiés) donnent lieu à l’élaboration d’un vaste thesaurus de la France d’Ancien Régime, en collaboration avec le centre de recherche du château de Versailles.

L’IReMus développe par ailleurs un module spécifique de cartographie historique qui de met en relation toponymie historique et découpage administratif moderne et permet, au choix de l’utilisateur, de visualiser les données sur un fond de carte historique ou moderne.

Au partenariat OBVIL-IReMus s’ajoutent d’autres collaborations, avec les universités de Berkeley, de Fribourg (CH), de Lausanne et du Québec à Trois-Rivières.

Le programme accorde la priorité à des productions et à des actions scientifiques collectives (journées d’études, programmes bilatéraux et internationaux). Il a également vocation à former et à accueillir de jeunes chercheurs (Erasmus, stages professionnels, vacations, contrats doctoraux, post-doctorats, bourses de mobilité, etc.).

Membres de l’équipe et collaborateurs depuis 2002 : Adrien Viallet, Alejandro Diaz Villalba, Alexandre De Craim,  Anaïs Masson, Angèle Tence, Anne Piéjus,  Anne-Claire Magniez,  Benjamin Frouin,  Benoît Michel (†), Camille Carrette, Camille Tanguy,  Cécile Leduc, Clotilde Verwaerde,  Élizabeth Goncalves,  Eñaut Domercq, Guillaume Avocat,  Guillaume Hyvernat,  Jana Franková,  Marek Očenáš, Margaux Bichon, Marie Demeilliez, Marie Huber, Marion Weckerle, Myriam La Bruyère, Nathalie Berton-Blivet, Rémy-Michel Trottier,  Sara Harvey,  Solane Michon, Thomas Soury, Thomas Vernet.

Partager cet article