L’écrivain, l’institution scolaire et la littérature

L’écrivain, l’institution scolaire et la littérature. L’écrivain face aux modèles scolaires (1840-1940)

Ce projet propose d’explorer les relations entre l’institution scolaire et la littérature, en cherchant en particulier des traces de la formation scolaire d’écrivains dans leur œuvre.

L’institution scolaire, un des lieux d’élaboration du canon littéraire, de légitimation, est créatrice de valeurs, de modèles. Elle contribue à l’élaboration de la valeur littéraire en promouvant une idée de la littérature fondée sur des modèles esthétiques, éthiques. Selon l’hypothèse que, au travers du lecteur, l’institution scolaire forme l’écrivain, ce projet se donne comme objectif d’étudier les effets de la formation scolaire sur les pratiques des écrivains, et sur leurs représentations de la littérature et de la langue.

Ce projet sera décliné en trois axes, qu’on croisera :

  1. Formation scolaire de l’écrivain
    En analysant le cursus suivi par un écrivain (un groupe, une génération d’écrivains), on étudiera les parcours de formation d’écrivains et les modèles susceptibles de les influencer. Quelle littérature est tenue pour légitime ? Par quels exercices les écrivains étudiés ont-ils été formés ?
  2. Manières dont un écrivain (un groupe ou une génération d’écrivains) intègre dans sa pratique d’écrivain la formation scolaire qu’il a reçue. Mimétisme ou rejet ?
    Seront observés des modèles d’écriture chez les écrivains – dans le manuel, la copie d’élève, puis en transformation dans l’œuvre – pour en décrire l’évolution formelle et la dimension esthétique. Les données obtenues sur les motifs les plus fréquents permettront d’évaluer la relation entre la pratique stylistique d’un écrivain et les normes rhétoriques et grammaticales véhiculées par l’Ecole.
  3. Positions d’un écrivain, d’un groupe, d’une génération d’écrivains face à l’enseignement de la littérature (à un moment précis) à travers revues, journaux, écrits divers.

Le corpus est constitué de deux ensembles principaux :

  1. Manuels scolaires (de 1800 à 1930) :
    Pour l’enseignement secondaire : Histoires de la littérature ; anthologies et morceaux choisis ; manuels de rhétorique ; manuels de composition et d’art d’écrire ; traductions
    Pour le primaire : manuels de lecture ; manuels de composition ; manuels de grammaire ; corpus de sujets de rédaction et de copies
  2. Corpus d’écrivains (en devenir) :
    Léon Bloy, Alphonse Daudet, Charles Péguy, Jules Vallès, Alain-Fournier, Anatole France, Gaston Leroux, Paul Claudel, Rémy de Gourmont., Hector Mallot, Maurice Barrès, André Gide.
  3. Articles de revues

Porteur du projet : Martine Jey
Membres de l’équipe : Romain Benini (U. Paris-Sorbonne), Marianne Berissi (U. Paris-Sorbonne), Stéphanie Bertrand (U. de Metz), Pauline Bruley (U. d’Angers), (Nathalie Denizot (U. de Cergy-Pontoise), Mara Donato Di Paola (Université libre de Bruxelles), Jérémie Dubois (U. de Reims), Emmanuelle Kaës (U. de Tours), Romain Jalabert (Obvil, post-doctorant) Martine Jey (U. Paris-Sorbonne), Sandrine Luigi-Vaudrey (U. Sorbonne nouvelle), Damiano Matasci (U. de Genève), Laetitia Perret (U. de Poitiers), Cécile Vanderpelen (Université libre de Bruxelles).

Partager cet article